Le mot du Président

Un bal masqué ?

A l’image des sportifs, nous ne savons pas encore quand nous pourrons nous retrouver sans requérir une ordonnance médicale … Pourtant la danse n’est-elle pas « un bien de première nécessité » ?

Le plus sage sera cependant de s’armer de patience et de ne pas céder à quelque angoisse irraisonnée face à l’avenir et de se faire vacciner au plus vite (ce que j’ai déjà pu faire en tant que médecin parisien).

C’est à ce prix que nous pourrons, je l’espère, nous retrouver en juin et sûrement pas pour un bal masqué, modalité que j’exclus formellement !

Voilà mes simples vœux pour 2021 !

Yves Ormezzano
Président du Quadrille Français